Leçon de massif Anglais à Cambridge

Vous vous souvenez de votre dernier voyage de classe à Cambridge?

Vous avez dû surtout en retenir ça:

0_9042

St John’s College à Cambridge

mais derrière la porte de cette cathédrale du Savoir…

1_9103

ben c’est tout vert, la preuve!

2_9101
Etonning, not? puisqu’on vous dit que TOUS les Anglais sont jardiniers, même la future élite verse dans le mur végétal!!!

Et au pied de la cathédrale du Savoir il y a quoi?

3_9070
Des massifs à l’Anglaise of course!

Allez, on révise nos mixed borders!

1) question timing c’est tout sauf simple car il faut mélanger des plantes dont les floraisons se succèdent: il doit toujours y avoir une plante en fleur, sinon c’est moche.

2) mélanger les couleurs et les textures, sinon c’est triste et terne. Si vous aimez le bleu réveillez-le avec une touche de rouge ou orangé, si vous aimez le rose, un petit peu de blanc ou de jaune vous sauvera de la monotonie. Pour combler les « trous » entre les plantes à fleurs on ajoute des feuillages comme les sauges, les menthes, les armoises, et aussi des graminées comme les carex ou les miscanthus.

3) c’est mieux si le massif est adossé à un monument historique ou bien une haie d’if ou de buis taillé. Si vous n’en avez pas prévoyez en point focal une vasque en hauteur, ou une statue de Vénus ou de votre beau-père en maréchal d’empire (ou de votre belle maman en…).

4) question organisation, c’est comme pour la photo de classe: les petits devant et les grands derrière: respectez la taille des plantes à l’âge adulte. Au début elles seront pas forcément à la bonne taille, patience!

5) et si vous n’en faites pas chez vous parce que pas votre style, pas le temps et trop exigeant, retenez tout de même le nom de Gertrude Jekyll. Ce n’est pas la petite amie de Mr Hyde, c’est la papesse des massifs à l’Anglaise, elle les a pratiquement inventés!

Voici 2 exemples de mixed borders vus à Cambridge:

4_9073 Bel ensemble composé de plantes aux formes arrondies: pivoines et achillée ‘cerise queen’ , auxquelles répondent les épis bleus des sauges et plus loin des pieds d’alouette, et que viennent pimenter les pavots, et plus tard les ligulaires. Ce massif sera à son aise dans un sol bien frais.

Massif-anglais-pavot

 

5_9087

Autre exemple plus contemporain: toujours sur la base des achillées on plante des tritomas qui contrastent avec des sauges bleues, des pigamons vont apporter leur douceur, et un miscanthus et un artichaud assurent le fond vert mais structuré.  

  Massif-anglais-tritoma

Pour aller plus loin: découvrez la sélection de plantes pour un jardin de style Anglais Place des Jardins

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s