Massif fleuri et gourmand autour d’un bambou

Les bambous ce n’est pas seulement fait pour les jardins zen!

Voici un exemple de massif dans un jardin en long, assez ombragé, voire très peu ensoleillé en hiver, avec un sol toujours frais… un jardin idéal pour un bambou. hellebore-et bambouLa photo a été prise début mars.

Le bambou

massif pour sol frais

Fargesia Rufa et fougère femelle

Le bambou, c’est le fargesia Rufa, il reste bien vert en hiver et reprend vite au printemps, alors que les autres bambous sont encore un peu déplumés avec des feuilles nécrosées, lui il est toujours vert, comme un sapin, mais tout doux et sans guirlandes:) Sur la photo il a quatre ans, il ne grandit pas trop vite, il s’étale bien et ne dépassera pas les 2.50 mètres en tous sens. Il faut dire aussi que c’est un bambou non traçant, pas besoin de barrière anti rhizome.

Autour de lui: des bulbes printaniers plantés par vagues dans la largeur du jardin, ce qui l’agrandit, et des vivaces.

Les plantes vivaces

helleborus

Hellébores orientales et perce neige

Les floraisons des bulbes s’étalent depuis janvier-février avec les perce neige, puis les narcisses en mars, jusqu’en avril avec les jacinthes, quelques tulipes tardives viennent encore animer le tout en mai!

Les hellébores fleurissent presque pendant 5 mois! Depuis janvier où les boutons apparaissent, puis en février début de floraison, en avril elles commencent à pâlir, mais leurs fleurs ne fanent pas, en été elles donneront des graines, si le sol leur convient elles se ressèment très bien, j’ai débuté avec un seul pied!

helleborus-orientalis-(2)La variété de mes hellébores, c’est Red Hybrid, une hellébore orientale rouge. Sur la photo du massif les fleurs ne sont pas très rouges, c’est dû au fait qu’elles sont plantées à l’ombre, ce qu’elles supportent parfaitement, par contre leurs couleurs sont plus foncées, presque violacé, cela me plait bien comme çà! Cette couleur répond parfaitement au jaune tonitruant des narcisses Jetfire qui fleurissent au même moment!

Une fougère occupe la gauche du massif, elle n’est pas encore visible car étant caduque, ses crosses vont sortir plutôt courant avril, c’est une fougère femelle, sa large envergure couvre une grand partie de l’avant du massif.

A côté, et aussi invisible, un epimedium ou fleur des elfes, qui fleurira en avril, prenant la suite des hellébores. C’est une plante utile car elle supporte l’ombre et la concurrence des racines d’arbustes, elle fait un beau couvre sol qui camoufle les feuillages fanés des bulbes printaniers. En fin d’hiver on coupe les feuilles abimées pour que les nouvelles aient de la place, et aussi pour mieux voir ses fleurs si délicates.

Les arbustes

Des arbustes caducs sont quasi invisibles sur la photo, notamment un jeune érable du japon, l’acer dissectum, dont le feuillage splendide, très découpé, va prendre la vedette à mesure que fanent les bulbes. Cet arbuste a une croissance très lente et un port bas, presque pleureur.

A l’arrière plan sur la droite, plus au soleil, en fait au milieu du jardin pour avoir le plus de lumière possible, un groseillier est encore nu, au printemps ses feuilles arrivent, puis ses fruits! Miam!

Voici le plan du massif, à installer impérativement en sol frais à mi ombre. Si vous avez une terrasse à l’ombre et abritée du vent, toutes ces plantes sauf le groseillier se plairont en pot assez profond quand même.

massif bambou et vivaces

Massif à l’ombre avec un bambou non traçant, des narcisses et des hellébores

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s